Parcours de formation socioprofessionnel filière arts vivants jeune public

Belas asbl / Artist Project, en partenariat avec la CTEJ propose un parcours de formation à destination de porteur·se·s de projet actif·ve·s dans le secteur des arts vivants et plus spécifiquement pour le jeune public. De la création à la diffusion, en passant par la production, ce sont les différentes étapes de la mise en œuvre d’un projet artistique qui seront passées en revue, avec l’expertise d’un large pool de formateur·rice·s.

L’équipe pédagogique est composée de Julie Feltz, Emma van Overschelde, Cali Kroonen, Ariane Buhbinder, Lara Hubinont, Arthur Oudar, Frédéric Young, Yannick Boudeau, Christine Cloarec, Isabelle Jans, Julie Gits, Pierre Ronti.

Limitée à 16 professionnel·le·s, le parcours s’étend sur 6 journées entre le 10 et le 26 septembre au MEDAA (Ixelles).

Objectifs

Ce parcours aborde de manière progressive les points fondamentaux pour bien commencer et faire
évoluer sa carrière professionnelle ainsi qu’apporter les outils et la méthodologie nécessaire à la
mise en œuvre et la valorisation de son projet artistique. A l’issue de cette formation, le·la participant·e
sera capable de :

  • Appréhender le monde du théâtre jeune public, son fonctionnement et son économie;
  • Se positionner dans un écosystème professionnel;
  • Comprendre les statuts, les droits d’auteurs et les contrats;
  • Connaître les spécificités du public jeunesse;
  • S’approprier les démarches d’étapes de création / production / diffusion de son projet;
  • Structurer son projet et le valoriser.

Méthodes pédagogiques

Cette action d’accompagnement s’inscrit dans un processus d’autonomisation et de professionnalisation d’artiste porteur·euse de projet. Ce parcours met l’accent sur la dynamique collaborative, créatrice et multidisciplinaire entre artistes ; et également l’accent sur un environnement propice au renforcement de la confiance en soi, la valorisation du travail et l’estime de l’artiste. C’est pour cela et pour favoriser cette dynamique de groupe que le nombre de places doit être limité à 15 personnes pour renforcer cette cohésion d’équipe. Chaque formation s’organise autour d’une alternance de modules théoriques et pratiques ainsi que de différents apports pédagogiques : ateliers collaboratifs / exercices d’application par des études de cas réels / QCM ou questions ouvertes réalisés en séances en groupe / mises en situation professionnelles / retours d’expériences de situations rencontrées.

Programme

Jour 1 (10/9) : Se positionner dans cet écosystème / Environnement professionnel

> Découverte de la filière et des acteurs du théâtre jeune public

  • Comprendre le fonctionnement de la filière Théâtre jeune public;
  • Découvrir l’écosystème du spectacle vivant en FWB;
  • Comprendre le décret des arts de la scène – Identifier les différentes aides aux projets;
  • Les en jeux de la filière.

> Les spécificités du jeune public

  • Comment aborder un spectacle jeune public, tranches d’âge.

Jour 2 (12/9) : Se positionner dans cet écosystème – Construire et valoriser son projet / Création

> Design projet – Étape de création

  • Comprendre et mettre en œuvre les étapes de la création.

> La dramaturgie jeune public

  • S’approprier la diversité des démarches de recherche de compétences (théâtre d’ombre d’objet / marionnette /visuel et textuel).

> La genèse de l’œuvre

  • Connaitre les conditions de protection d’une œuvre;
  • Appliquer les démarches à suivre pour une commande à un·e auteur·rice / l’exploitation
    d’une œuvre existante / adaptation d’une œuvre;
  • Comprendre les droits dont dispose un·e auteur·rice sur une œuvre.

Jour 3 (17/9) : Construire et valoriser son projet / Production

> Design projet – Étape de production

  • Comprendre les différentes étapes de la production d’un projet;
  • Identifier les structures ressources et les partenaires potentiels pour le financement du projet –
    Aides & subventions ponctuelles FWB (Bourse – Contrat programme – Aide au projet)

> Préparation d’un dossier artistique pour demandes d’aides

  • Comprendre la structuration d’un dossier artistique – éléments clés (note d’intention, le rapport au jeu / …);
  • Apprendre à préserver sa singularité, son originalité – Analyse de cas concrets.

Jour 4 (19/9) : Construire et valoriser son projet / Production

> Les droits sociaux

  • Comprendre le statut et les changements de la réforme du statut du travailleur des arts.

> La rémunération des artistes

> La création d’asbl

  • Les avantages de créer une asbl pour porter son projet.

> Les droits d’auteurs

  • Comprendre les activités et revenus liées aux œuvres;
  • Comprendre les principes de l’écriture collective;
  • Comprendre les contrats de cession et licence de droits d’auteur·rice·s belges.

Jour 5 (24/9) : Construire et valoriser son projet / Diffusion

> Design projet – Étape de diffusion

  • Comprendre les étapes de la diffusion d’un projet;
  • Découvrir les métiers de la diffusion (théâtres, salles, festivals, écoles, rencontres pros).

> Le circuit tout public

  • Comprendre la démarche de diffusion circuit tout public.

> Le circuit scolaire

  • S’approprier la démarche de diffusion dans le circuit scolaire (PECA / spectacles à l’école).

> Les pratiques de la diffusion

  • Apprendre à bien vendre son spectacle : le contrat d’exploitation – calcul du prix de cession – la négociation avec les opérateurs.

Jour 6 (26/9) : Construire et valoriser son projet / Projet artistique

> Valoriser son projet

  • Découvrir les outils de communication essentiels pour promouvoir et faire connaitre son projet (la captation audiovisuelle, …).

> Présenter son projet à des professionnel·le·s

  • Comprendre les avantages de l’exercice du pitch;
  • Développer sa créativité pour écrire un texte percutant et original;
  • S’exercer avec des exercices d’expression publique et scénique pour mettre en avant son message propre.

Pré-requis

Personnes porteur.se.s de projets artistiques pour une structure ou en leur nom propre actif·ve·s dans le secteur des Arts de la scène qui souhaitent acquérir des outils concrets et pratiques pour produire et diffuser leur projet et développer leur réseau professionnel.

Adresse et horaires

Les mardis 10, 17, 24 et jeudis 12, 19, 26 septembre 2024 (6 journées), de 10h00 à 17h00 au MEDAA, rue du Prince-Royal 85-87, 1050 Ixelles.

Tarif

  • Le prix de la formation est de 570€ par participant·e.
  • Le Fonds 304 intervient à hauteur de 540€ pour les travailleur·euse·s actif·ve·s dans le secteur des arts de la scène (commission paritaire 304) en région wallonne ou bruxelloise, qui occupent actuellement un poste relevant de la CP 304 ou qui peuvent justifier de 30 jours de prestations auprès d’un ou plusieurs employeurs de la CP 304 francophone ces 24 derniers mois. Vous êtes dans les conditions? Votre intervention se limite donc à 30€ facturés par Bela asbl.

La Formation-Kalame : animer un atelier d’écriture-lecture

La Formation-Kalame est accueillie au CESEP depuis la dissolution du Réseau-Kalame en 2018. Elle repose sur un cadre éthique et déontologique partagé : la formation s’ancre dans la charte-Kalame, elle est évolutive et « s’écrit » à chaque fois.

Les ateliers d’écriture-lecture prennent place dans différents lieux (librairies, écoles, maisons de quartier, centres culturels, bibliothèques, etc.) ; auprès d’une variété de personnes (seniors, jeunes, adultes éloigné·e·s de la lecture et de l’écriture, amoureux·ses de la littérature et des récits, etc.), animés par une diversité de professionnel·le·s (bibliothécaires, éducatrices et éducateurs, ergothérapeutes, comédiennes et comédiens, autrices et auteurs, enseignantes et enseignants, formatrices et formateurs d’adultes, etc.).

Certain·e·s animent, d’autres tissent l’atelier dans une pratique d’animation, de formation, de médiation, de transmission.

Si les AEL (animation d’atelier d’écriture-lecture) peuvent être de nature différente, tous ont à voir avec le texte, le raconter, le dire et le penser.

La Formation-Kalame est conduite par une équipe d’animation (Anne Deneufbourg, Claude Enuset, Milady Renoir) et une équipe de formation (Frédérique Dolphijn, Claire Frédéric, Christelle Brüll).

Limité à 14 personnes, ce trajet de 11 journées et 4 blocs prend place à La Louvière, Namur et Bruxelles dès le 22 juin et s’étale sur 5 mois.

Objectifs

  • Participer à trois ateliers différents ;
  • Rencontrer des animatrices et animateurs aux champs de pratiques et aux parcours différents ;
  • Identifier et conscientiser les fondamentaux, les enjeux et les spécificités d’un AEL ; son architecture, sa méthodologie et les outils de l’animateur et animatrice ;
  • Interroger vos pratiques d’écriture, de lecture et d’animation d’atelier qu’il soit en cours ou à construire ;
  • Préciser votre rôle et vos responsabilités éthiques et déontologiques en animant.

Méthodes utilisées

La formation s’organise en trois temps :

  • Vous participerez ensemble à trois ateliers d’écriture différents par les propositions, rythmes, univers, formes, enjeux. Par ailleurs, vous vivrez une expérience de lecture commune et partagée.
  • Ces ateliers sont animés par des professionnel·le·s issu·e.s de champs de pratiques différents, aux expériences diversifiées.
  • Mises en situation de participant·e·s, vous aurez ensuite l’occasion de faire un pas de côté et interroger vos pratiques d’écriture, de lecture et d’atelier. Comment ça se passe quand j’écris ? Qui suis-je comme lecteur et lectrice ? Qu’est-ce que l’atelier permet ? Ne permet pas ? Facilite ? Complexifie ? Que voudrait dire animer un AEL et de quoi auriez-vous besoin après ça ?
  • Enfin, vous animerez, à tour de rôle, une séquence d’atelier et pratiquerez l’analyse réflexive à plusieurs, dans un cadre bienveillant, parmi des pair·e·s.

Programme

Un week-end d’immersion dans des ateliers d’écriture et lecture (2 jours)

Vous participerez ensemble à trois ateliers d’écriture différents par les propositions, rythmes, univers, formes, enjeux. Par ailleurs, vous vivrez une expérience de lecture commune et partagée.
Ces ateliers sont animés par des professionnel·le·s issu·e·s de champs de pratiques différents, aux expériences diversifiées.
Mises en situation de participant·e·s, vous aurez l’occasion de faire un pas de côté et interroger vos pratiques d’écriture, de lecture et d’atelier. Comment ça se passe quand j’écris ? Qui suis-je comme lecteur et lectrice ? Qu’est-ce que l’atelier permet ? Ne permet pas ? Facilite ? Complexifie ? Que voudrait dire animer un AEL et de quoi auriez-vous besoin après ça ?

Une semaine d’initiation (5 jours)

Fort·e·s de cette immersion et de votre propre expérience d’animation et/ou de participation à des AEL, nous explorerons ce qu’est un AEL, ses fondamentaux, son architecture, des outils de l’animation. Qu’est-ce que c’est / ce n’est pas ? Que mettre au centre du projet : la personne, le processus d’écriture (matière-texte), le résultat ? En quoi et comment un atelier littéraire ou un atelier au service de la « citoyenneté » se distingue-t-il ? Qui suis-je comme animatrice ou animateur ? Accompagner, transmettre, former ? Comment faire écrire des personnes diverses ? Selon quelles méthodes ? Comment concevoir la progression d’un atelier ? Quels sont les outils de l’animateur ? Etc.

Deux week-end d’intervision (4 jours)

Les Brouillons sont une intervision accompagnée et interactive. Durant 2 jours, vous animerez, à tour de rôle, une séquence d’atelier de 2 heures. C’est l’occasion de se mettre à l’essai, de tester une séquence d’atelier en cours ou en préparation, de multiplier les occasions d’écrire, échanger trucs et ficelles, s’entraîner à l’analyse réflexive sur ses pratiques, « se regarder en animation » à plusieurs, dans un cadre bienveillant, parmi des pairs.

Pré-requis

Cette formation s’adresse à tout·e artiste (comédien·ne, metteur·euse en scène…) professionel·le ou amateur·rice ayant une affinité et une pratique avec l’écriture, la lecture, l’animation d’ateliers.

Adresse et horaires

Durée : 11 jours (66 heures) de 9h30 à 16h30
Dates & lieux:
> samedi 22 & dimanche 23 juin au Quartier-Théâtre – La Louvière
> du lundi 19 au vendredi 23 août à la Maison de la Laïcité et au Centre culturel Bomel – Namur
> samedi 5 & dimanche 6 octobre à la Maison du Livre – Bruxelles
> samedi 16 & dimanche 17 novembre à la Maison du Livre – Bruxelles

Tarif

  • Formation partiellement prise en charge par le Fonds 304 (550€) pour les travailleur·euse·s actif·ve·s dans le secteur des arts de la scène (commission paritaire 304) en région wallonne ou bruxelloise, qui occupent actuellement un poste relevant de la CP 304 ou qui peuvent justifier de 30 jours de prestations auprès d’un ou plusieurs employeurs de la CP 304 ces 24 derniers mois. Le CESEP vous facture 275€.
  • 825€ pour tout autre participant·e.

Grande marionnette pour la rue

Construire une marionnette géante, manipulable par un·e ou plusieurs manipulateur·rice·s ?
La recette : une scie sauteuse, un tournevis, une scie à rasoir, mais surtout une bonne idée et beaucoup d’enthousiasme !

Voilà ce que vous propose le Centre de la marionnette à travers ce workshop « à la manière du maître-marionnettiste Albrecht Roser ».

Il sera donné par Alice Thérèse Gottschalk du Fab Theater (Allemagne), qui propose ce workshop de par le monde.

Limité à 12 personnes, il prend place à Tournai pour 5 journées complètes, dès le 13 septembre. Les marionnettes déambuleront ensuite le 29 septembre à l’occasion de Place des Marionnettes.

Objectifs

  • Découvrir les méthodes de travail du maître marionnettiste allemand Albrecht Roser ;
  • Découvrir la méthodologie de travail d’une marionnettiste-pédagogue contemporaine allemande Alice Thérèse Gottschalk ;
  • S’initier aux méthodes et techniques de construction de marionnettes géantes portées pour la rue : de la fabrication de la tête à la réalisation des costumes en passant par la technique de portage.

Programme et méthodes utilisées

Les participant·e·s créeront dans un premier temps une ébauche de tête en papier selon la technique du maitre marionnettiste allemand Albrecht Roser. Cette technique permet de créer en quelques coupes, une tête et des mains de marionnettes expressives en trois dimensions.
Un patron est ensuite créé pour être ensuite agrandi et transféré sur des plaques de mousse.
Une fois les têtes collées, constituées, une armature en rotin sera fabriquée ainsi qu’un corps en tissu.
La technique de portage sera déterminée en fonction de la taille des marionnettes.
Les têtes de marionnettes seront ensuite peintes.
La spécificité de la technique abordée permet de construire de grandes marionnettes légères et manipulables sans trop d’efforts.
Les participant·e·s seront ensuite invité·e·s à déambuler le 29 septembre à l’occasion de Place des Marionnettes.

  • Jour 1 : introduction et essai de la technique du papier d’Albrecht Roser ;
  • Jour 2 : réalisation d’un motif pour un grand masque et réalisation en mousse ;
  • Jour 3 : réalisation de la structure de portage ;
  • Jour 4 : introduction à l’art de peindre pour la scène puis mise en peinture des masques ;
  • Jour 5 : réalisation du costume + élaboration d’une parade ;
  • 29 septembre 2024 : déambulation à l’occasion de Place des Marionnettes.

Pré-requis

Ce stage s’adresse aux artistes marionnettistes, scénographes, constructeur·rice·s, plasticien·ne·s… professionnel·le·s en ou en cours de professionnalisation.

Les participant·e·s seront invité·e·s à apporter leurs propres outils. (Une liste précise sera communiquée)

Adresse et horaires

Durée : 5 jours (30 heures)
Dates : du 13 au 17 septembre 2024, de 10h à 17h
Lieu : Centre de la Marionnette de la Fédération Wallonie-Bruxelles
rue Saint-Martin 47 – 7500 Tournai

Le 29 septembre, les marionnettes déambuleront lors de Place des Marionnettes.

Tarif

  • Formation complètement prise en charge par le Fonds 304 pour les travailleur·euse·s actif·ve·s dans le secteur des arts de la scène (commission paritaire 304) en région wallonne ou bruxelloise, qui occupent actuellement un poste relevant de la CP 304 ou qui peuvent justifier de 30 jours de prestations auprès d’un ou plusieurs employeurs de la CP 304 ces 24 derniers mois. Vous êtes dans les conditions? Le Fonds 304 paie à votre place.
  • 300€ pour tout autre participant·e.

Workshop Théâtre et Danse en espace public

Cette formation organisée par Aires Libres – Fédération professionnelle des Arts du Cirque, des Arts forains et des Arts de la Rue espère s’adresser à un groupe de professionnel·le·s intergénérationnel avec une parité de genres souhaitant inscrire une proposition artistique dans l’espace public : spectacle fixe ou déambulatoire, grand format ou forme intimiste, prise en compte et accompagnement du public et de ses déplacements.

Elle est donnée par la Compagnie Adhok (France), les formateur·rice·s en seront Doriane Moretus et Patrick Dordoigne, les deux auteur·rice·s-concepteur·rice·s de la compagnie, tou·te·s deux impliqué·e·s dans le développement des arts de la rue depuis plus de 30 ans.

Limitée à 14 professionnel·le·s, elle prend place à Bruxelles pour 4 journées complètes, dès le 12 novembre.

Objectifs

  • Exercer sa capacité à créer un langage qui mêle théâtre et danse;
  • Affuter sa sensibilité pour inscrire dans l’espace public une proposition artistique;
  • Prendre en compte le public et les déplacements du public pour les spectacles en déambulation.

Méthodes utilisées

Partage d’outils « théoriques », panorama des possibles en espace public, travail pratique par exercices, écriture de séquences, jeu, débriefing.

Programme

Jour 1

  • Échauffement physique ludique;
  • Recherche en petits groupes de mouvements sur la base de consignes théâtrales;
  • Création en petits groupes de courtes chorégraphies;
  • Création en grand groupe d’une chorégraphie sur la base de consignes théâtrales;
  • Tour d’horizon des différents modes d’interventions pour la création en espace public ; des propositions grand format aux formules plus intimistes.

Jour 2

  • Échauffement physique et vocal;
  • Entrainement à la prise de parole en intérieur et en extérieur;
  • Prise en compte de la particularité des différents espaces publics pour y inscrire une proposition artistique, jouer dans et surtout avec l’espace investi;
  • Développer ses capacités à être vu·e et entendu·e à l’extérieur.
  • Entrainement en petits groupes à la création en un temps restreint pour proposer ici et maintenant une esquisse présentable.

Jour 3

  • Échauffement physique et vocal;
  • Exploration des univers dont chacun·e est porteur·euse en vue de faire fleurir un projet personnel sous forme de laboratoire;
  • Sur la base des quelques outils mis en place lors des journées précédentes, courte création d’un canevas d’une proposition théâtre-danse par petits groupes.

Jour 4

  • Échauffement physique et vocal;
  • Mise en place du canevas expérimenté la veille en extérieur;
  • Mise en situation cette fois en tant que public pour mieux appréhender les mouvements naturels du public;
  • Savoir guider, accompagner, positionner le public pour optimiser la réception ou l’échange proposé entre artistes et public.

NB : Le planning exact des modules va varier en fonction des lieux de formations et de la météo.

Pré-requis

Ce stage s’adresse aux artistes professionnel·le·s de tous âges cherchant à découvrir ou à parfaire leur connaissance dans le domaine de la création en espace public . Le travail proposé mêle théâtre et danse, il est préférable d’avoir une bonne condition physique et idéalement un bon sens du rythme.

Adresse et horaires

Durée : 4 jours (26 heures)
Dates : 12 au 15 novembre 2024, de 10h à 17h30
Lieu : Centre culturel Wolubilis
Cours Paul-Henri Spaak 1 – 1200 Woluwe-Saint-Lambert

Repas et boissons : Les participant·e·s doivent être autonomes. Prenez vos tartines, biscuits et boissons pour chaque journée !

Tarif

  • Formation complètement prise en charge par le Fonds 304 pour les travailleur·euse·s actif·ve·s dans le secteur des arts de la scène (commission paritaire 304) en région wallonne ou bruxelloise, qui occupent actuellement un poste relevant de la CP 304 ou qui peuvent justifier de 30 jours de prestations auprès d’un ou plusieurs employeurs de la CP 304 ces 24 derniers mois. Vous êtes dans les conditions? Le Fonds 304 paie à votre place.
  • 360€ pour tout autre participant.

Formation de base des personnes de confiance

Programme

vervnvr eirungvienrgvli eurlgi neilng ketrng eiktrhgl iuetr

  • ejirvieurnv
  • vervjerjkvn
  • erve
  • rververv
  • erververv
  • ervretg zrtbeh ryth erth
  • he h eyt

Tarif

  • Se consolidant dans le système de insiding et outsiding, la congolexicomatisation à l’égard de la complexité est censé(e) faceter le point adjacent provenant d’une dynamique syncronique, je vous en prie.

Une semaine passée sans parler du peuple c’est errer sans abri, autrement dit la concertation politique à forciori, nous pousse à informatiser le panafricanisme dans le prémice, c’est clair.

Management transversal à autorités distribuées et outils d’intelligence collective

L’Organisation propose pour la seconde fois un cycle de formation au management transversal en 10 modules :
10 journées construites à l’intérieur de la philosophie de management et des valeurs qui pulsent le fonctionnement de L’Organisation.

Ce cycle vous emmène dans les matières théoriques et pratiques en utilisant les principes de la gouvernance transversale et les outils d’intelligence collective que vous venez découvrir et apprendre.

Chaque journée est structurée et rythmée afin de respecter et optimiser vos facultés d’écoute, de participation, d’imagination, de mémorisation et d’assimilation. Elle associe théorie, pratique, mise en situation, jeu, créativité et mise en espace. Elles sont proposées, à raison d’une par mois, dans un ordre précis afin d’offrir une évolution fluide dans la découverte et l’appropriation, mais peuvent être suivies à l’unité.

Ainsi, seul le premier module (proposé à 5 reprises) est obligatoire. Pour la suite de votre parcours, vous choisissez le(s) module(s) supplémentaire(s) au(x)quel(s) vous souhaitez prendre part. Le parcours complet s’étale sur 10 journées et toute la saison culturelle.

Il est limité à 15 professionnel·le·s par journée et sera animé par Marine Haulot, fondatrice de L’Organisation, accompagnatrice et facilitatrice. Elle sera assistée de Hugo Favier, metteur en scène (ou Mathieu Huberty), lorsque la session est suivie par 11 personnes au minimum.

Programme

Module 1 : Pour quels managements sommes-nous prêt·e·s?

Qu’est-ce que le management transversal à autorités distribuées ? D’où ça vient ? A quoi cela peut-il servir ?
Une session à choisir parmi:
> Jeudi 19 septembre au Marni
> Mardi 19 novembre au Marni
> Mardi 21 janvier, lieu à confirmer (Bxl)
> Mardi 18 mars lieu au Marni
> Mardi 22 avril au Marni

Module 2 : Quel équilibre entre pouvoir, autorité et responsabilités ?

De quoi ai-je besoin pour me déployer pleinement dans mon activité ? A quoi je m’engage en prenant des responsabilités ? Où commencent mes tâches et où s’arrêtent-elles et pourquoi ? Comment déléguer ? Comment partager les tâches ? Pourquoi rendre compte de ce que je fais au reste de l’équipe ?
> Jeudi 24 octobre au Marni

Module 3 : Que puis-je mettre en place pour améliorer durablement ma communication ?

Quel est notre champ lexical au travail ? Quelles normes et croyances régissent nos manières d’écouter et de nous exprimer ? D’où parlons-nous ? Quelles sont les bonnes questions ?
> Jeudi 21 novembre, lieu à confirmer (Bxl)

Module 4 : Comment prendre soin de l’ouverture et de la fermeture de nos moments de discussions pour mieux se mettre au travail ensemble ? Le check in/out sous toutes ses formes  

Pourquoi avoir un outil qui ouvre et ferme un temps de réunion ou de travail commun ? Quel en est le bénéfice potentiel ? Quelle violence peut-il produire ? Comment inviter sans forcer ? Comment gérer celles·eux qui ne veulent pas le faire ? Quelle puissance peut-il apporter à force d’utilisation ?
> Jeudi 19 décembre, lieu à confirmer (Bxl)

Module 5 : Qu’est-ce que c’est que la facilitation ? 

Comment intégrer cette posture ? Ça apporte quoi ? Comment ça se pratique ? Comment interagir avec les autres ?
> Jeudi 23 janvier au Marni

Module 6 : Peut-on décider collectivement et sans consensus ? 

La gestion par consentement.
> Jeudi 20 février lieu au Marni

Module 7 : Peut-on séquencer collectivement nos modes de pensées ? 

Comment convier plusieurs formes d’intelligences pour décupler les capacités collectives et individuelles ? Les 6 chapeaux de la réflexion et la pensée latérale d’Edward de Bono.
> Jeudi 20 mars au Marni

Module 8 : Comment faire un retour ? Comment le recevoir ?

Le feedback.
> Jeudi 24 avril au Marni

Module 9 : Étoffer votre boîte à outils d’intelligence collective

Le vote pondéré, le fish bowl, le quadrant d’Ofman, la trilogie de la ligne du temps.
> Jeudi 22 mai au Marni

Module 10 : Comment donner forme aux discussions informelles ? 

Comment transformer vos discussions de pauses café en un outil d’intelligence collective, le world café ?
> Jeudi 19 juin au Marni

Pré-requis

Aucun pré-requis. La formation s’adresse à tou·te·s les acteur·rice·s travaillant dans le secteur des arts de la scène et de la culture en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Adresse et horaires

La formation comporte de 1 à 10 journées, entre le jeudi 19 septembre 2024 et le jeudi 19 juin 2025 (de 10h à 17h), au Théâtre Marni ou dans un lieu à confirmer à Bruxelles.

Tarif

  • Le prix idéal de chaque module/journée est de 110€ par participant·e.
    L’Organisation vous proposera cependant des modalités de tarification selon la philosophie du ‘Pay what you can’.
  • Le Fonds 304 prend en charge 90€ des frais d’inscription de chaque journée/module, avec un plafond à 550€, pour les travailleur·euse·s actif·ve·s dans le secteur des arts de la scène (commission paritaire 304) en région wallonne ou bruxelloise, qui occupent actuellement un poste relevant de la CP 304 ou qui peuvent justifier de 30 jours de prestations auprès d’un ou plusieurs employeurs de la CP 304 francophone ces 24 derniers mois.
    • Ainsi la personne qui prend part à maximum 6 journées voit ses frais d’inscription pris en charge par le Fonds à concurrence de 90€ par module et peut se voir facturer 20€ par module par L’Organisation;
    • Ainsi la personne qui prend part à 7 journées voit ses frais d’inscription pris en charge par le Fonds à concurrence du plafond d’intervention de 550€ et peut se voir facturer jusqu’à 220€ par L’Organisation;
    • Ainsi la personne qui prend part à 8, 9 ou 10 journées voit ses frais d’inscription pris en charge par le Fonds à hauteur de 550€, et peut se voir facturer 110€ pour chacune de ces journées supplémentaires par L’Organisation (soit maximum 550€).

Formation au rigging : orientation professionnalisation (1)

Le montage du matériel scénique et audiovisuel fait partie de votre pratique ? Vous souhaitez vous professionaliser en rigging ? L’Association de Technicien·ne·s Professionnel·le·s du Spectacle (ATPS) met sur pied une formation d’initiation / remise à niveau en rigging. Accroche et levage de charges, mise en sécurité et prévention des risques : orientation professionnalisation

Elle sera donnée par :

  • Raphaël Altenhoven, rigger professionnel certifié par Technosphère (Fr) dans l’événementiel et formateur sur le terrain des techniques d’accroches, de suspension de charges et de travail en hauteur. Il est le fondateur de Black Hand Crew Rigging, entreprise qui propose des prestations en rigging, offre peu répandue en Belgique.
  • Alban Londot, rigger depuis six ans, il a rejoint comme head rigger Black Hand Crew depuis la création de la structure. Il dispose de la certification « Utilisation des EPI, travaux en hauteur et accroche et levage rigging » de Techniscène (Fr).

Limitée à 6 professionnel·le·s, elle prend place dès le 10 septembre et pour 4 journées complètes à Forest National.

Objectifs

  • Acquérir ou reprendre les connaissances de bases du rigging pour éviter tout risque d’incidents lors de prestations nécessitant l’accroche et au levage de matériel audiovisuel et/ou scénique dans le respect des normes de sécurité en vigueur.
  • Initier tant à la théorie, à la pratique qu’aux règles de sécurité et de prévention des risques, en proposant de découper sur 4 jours de formation une journée type de travail de rigging, à commencer par la fonction de grounder (traçage de la scène et repérage des points d’accroches à partir du sol).

Méthode utilisée

  • Les quatre jours seront rythmés entre pratique et théorie. L’objectif est de partir des réalités de terrain à l’aide de photographies prises par chaque chacun·e au sein de sa structure afin de comprendre les bonnes et mauvaises techniques d’accroches et de levages et de transmettre les « trucs et astuces » pour réaliser du rigging en toute sécurité dans leur fonction. 
  • Durant les 4 jours, du matériel pédagogique sera mis à disposition des stagiaires afin de s’entraîner aux techniques répétitives présentes dans le métier du rigging (les nœuds, la création d’une basket, les différents types de bridels et l’élingage de ponts).

Programme

Cette formation propose de découper sur 4 journées une journée type de travail de rigging :

Jour 1 :

  • Introduction au rigging ;
  • Évaluation des risques du travail en hauteur, normes de sécurité, rappel des règles ;
  • Équipement de protection individuelle (EPI), savoir s’équiper en toute sécurité, prise en main ;
  • Présentation du matériel d’accroches et de levages ;
  • Les différents noeuds (sous forme d’atelier durant les 4 jours) ;
  • Premiers pas en hauteur.

Jour 2 :

  • Exercice pratique au sol (lecture de plans et traçage de la scène)
  • Exercice pratique en hauteur.

Jour 3 :

  • Théorie : calcul des charges et répartition des charges ;
  • Exercice pratique en hauteur (déplacement, accroche et levage).

Jour 4 :

  • Théorie : compréhension générale des moteurs ;
  • Test écrit ;
  • Test pratique en hauteur.

Matériel : Chaque participant·e est tenu·e de s’équiper de son équipement de protection individuel (EPI) et, si possible, de son baudrier intégral ainsi que de ses longes MGO. Des solutions peuvent être trouvées pour celles·ceux n’ayant pas ce matériel.

Public cible et pré-requis

Technicien·ne, créateur·trice et tout·e autre travailleur·euse des secteurs artistique, culturel et événementiel ayant des connaissances de base du montage de matériel scénique et audiovisuel, souhaitant devenir rigger·euse professionnel·le à terme et donc se diriger vers un métier où la demande est forte.

Adresse et horaires

Du mardi 10 au vendredi 13 septembre 2024, de 10h à 18h à Forest National, avenue Victor Rousseau 208, 1190 Bruxelles.

*Repas du midi non inclus, à apporter.

Tarif

  • Le coût de la formation est pris en charge par le Fonds 304 pour les travailleur·euse·s actif·ve·s dans le secteur des arts de la scène (commission paritaire 304) en région wallonne ou bruxelloise, qui occupent actuellement un poste relevant de la CP 304 ou qui peuvent justifier de 30 jours de prestations auprès d’un ou plusieurs employeurs de la CP 304 ces 24 derniers mois. 
  • 384€ pour tout·e autre participant·e.

Gestion approfondie des réseaux audio (débutant·e·s)

Vous débutez dans l’utilisation de DANTE et des architectures réseaux et désirez développer vos compétences ? L’Association de Technicien·ne·s Professionnel·le·s du Spectacle (ATPS) met sur pied une formation d’introduction aux réseaux et leur architecture, étude du Dante et d’autres protocoles et de leur interfaçage.

Elle sera donnée par Ludovic Sirtaine, ingénieur du son et en informatique, formateur pour le SAE Institute à Paris. Il possède 16 années d’expérience professionnelle dans le domaine de la sonorisation et de l’audionumérique.

Limitée à 10 professionnel·le·s, elle prend place dès le 9 septembre et pour 4 journées complètes au Théâtre National.

Méthode utilisée

Après l’assise théorique nécessaire, la formation sera essentiellement basée sur la pratique : que chaque participant·e puisse installer, configurer, manipuler un réseau et les appareils qui le constituent dans différents contextes avec différents niveaux de complexité.

Objectifs

 • Introduction aux réseaux et au transport de l’audio par les réseaux (Protocole IP et DANTE); 

• Maîtriser le hardware, la configuration de switchs (switchs standards et switchs dédiés à l’audiovisuel), la configuration de réseau WIFI ; 

• Maîtriser tous les aspects des technologies qui entrent en jeu afin d’anticiper une situation problématique dans ces domaines ; 

• Mettre en place un réseau Dante complet avec stagebox, micros sans fil, consoles, amplis, en utilisant les différentes topologies possibles ; 

• Maîtriser l’interface entre DANTE et d’autres protocoles, études des principes généraux de ces derniers.

Programme

Les quatre jours de formation se concentreront sur les points suivants :

• Introduction aux réseaux et aux éléments constitutifs d’un réseau ; 

• Adressage IP et configuration de base, le routage IP ; 

• Protocoles avancés pour l’audio sur IP (QoS, IGMP, PTP, VLANs, Spanning Tree et redondance,…) ; 

• Installation pratique d’un réseau et simulations, dépannage : configuration d’un switcher, configuration d’un réseau WI-FI, etc. ; 

• Étude avancée du réseau Dante : principes, topologies, redondance, latence, etc. ; 

• Mise en place d’un réseau Dante, utilisation de Dante Controller, de la Dante Virtual Soundcard, enregistrement, virtual soundcheck, contrôle à distance,… ; 

• Utilisation d’un réseau DANTE et console Yamaha + consoles non-natives DANTE et autres appareils (amplis, récepteur de micros sans fil,…).

Pré-requis

Technicien·ne·s et créateur·rice·s en ingénierie du son, en régie plateau et installation/câblage, en régie générale, à la direction technique, en centre de conférence, en technique de studio et de broadcast… et plus largement tout·e professionnel·le de la culture, des arts et de l’événementiel qui a des connaissances techniques mais débute dans son utilisation de DANTE et des architectures réseaux.

Matériel à apporter : si possible, les participant·e·s devront se munir d’un ordinateur équipé des logiciels suivants : Dante Controller, Dante Virtual Soundcard, ainsi que d’une d’une interface réseau en RJ45. 

Adresse et horaires

Du lundi 9 au jeudi 12 septembre 2024 inclus, de 9h30 à 17h00 au Théâtre National, boulevard Émile Jacqmain 111/115, 1000 Bruxelles.

Tarif

  • Le coût de la formation est pris en charge par le Fonds 304 pour les travailleur·euse·s actif·ve·s dans le secteur des arts de la scène (commission paritaire 304) en région wallonne ou bruxelloise, qui occupent actuellement un poste relevant de la CP 304 ou qui peuvent justifier de 30 jours de prestations auprès d’un ou plusieurs employeurs de la CP 304 ces 24 derniers mois. 
  • 360€ pour tout·e autre technicien·ne et créateur·trice.

Laboratoire de manipulation de marionnettes

IFO asbl propose un workshop de manipulation de marionnettes, d’une durée de 5 jours, animé par Michel Villée et Noémie Vincart.

Objectif

Le premier objectif est de se forger une bonne base technique en termes de manipulation de marionnette portée. Pendant les premiers 5 jours, nous passerons en revue avec les participant·e·s les points techniques nécessaires pour aborder la manipulation telle que pratiquée au sein du collectif Une Tribu.
Dans un deuxième temps, le deuxième objectif sera d’aborder spécifiquement l’écriture marionnettique dans un théâtre muet. L’étude de ce langage se fera en parallèle avec une recherche spécifique à chaque participant·e qui aura l’occasion d’explorer son rapport personnel à ce langage et à la marionnette portée et ses propres désirs de représentation scénique.

Programme

Nous étudierons des modes de manipulations réalistes et non réalistes, et nous réaliserons un travail spécifique sur les questions du rythme, du regard, de l’espace. Nous apprendrons à appréhender l’objet, à le diriger, mais aussi à le suivre. A lui faire confiance et à découvrir ce qu’il raconte grâce à nous et aussi malgré nous. Ensuite nous aborderons le travail en association et en dissociation. Nous travaillerons aussi sur le passage de l’un à l’autre. Nous étudierons les éléments techniques qui permettent ces deux formes de manipulations. Dans le jeu en dissociation, nous expérimenterons aussi les interactions du·de la comédien·ne-manipulateur·rice avec sa propre marionnette. Ceux·celles qui n’en auraient pas et/ou ceux·celles qui désirent changer de marionnette au cours du travail pourront utiliser des marionnettes disponibles à cette l’occasion.

Pré-requis

Profil des participant·e·s : stage pour tou·te·s, comédien·ne·s ou autres artistes de scène désireux·ses de découvrir la pratique de la marionnette. Le stage est également ouvert aux plasticien·ne·s, scénographes, constructeur·rice·s, musicien·ne·s.

Adresse et horaires

5 journées complètes (30 heures), du lundi 14 au vendredi 18 octobre, de 10 à 17h, au Quai 41, rue des Coteaux 41, 1210 Bruxelles

Langues du stage : français et anglais

Une pause d’une heure est prévue à midi, le repas n’est pas compris.

Tarif

  • Le prix de la formation est de 476€ par participant·e, matériel inclus.
  • Le Fonds 304 intervient à hauteur de 450€ pour les travailleur·euse·s actif·ve·s dans le secteur des arts de la scène (commission paritaire 304) en région wallonne ou bruxelloise, qui occupent actuellement un poste relevant de la CP 304 ou qui peuvent justifier de 30 jours de prestations auprès d’un ou plusieurs employeurs de la CP 304 francophone ces 24 derniers mois. Vous êtes dans les conditions? Votre intervention se limite donc à 26€.

Formation à la console ChamSys MagicQ (module avancé)

Vous possédez des connaissances de base de la console ChamSys MagicQ, et souhaitez améliorer votre utilisation de celle-ci ?

L’Association de Technicien·ne·s Professionnel·le·s du Spectacle (ATPS) met sur pied cette formation avancée avec le soutien du Fonds 304 qui sera donnée par Nicolas Gilson, qui exerce depuis plusieurs années tant en régie lumière qu’en création lumière, fort d’un apprentissage directement sur le terrain. Il est notamment pupitreur ChamSys depuis 9 ans, et propriétaire d’une console depuis 7 ans, dont l’usage lui est donc plus que familier.

Limitée à 10 professionnel·le·s, elle prend place du 24 au 26 septembre au Théâtre de Liège.

Objectif

S’initier ou reprendre les bases de la console ChamSys MagicQ pour une utilisation autonome dans ses fonctions essentielles, avec la prise en main du programme MagicQ et des outils de programmation et de restitution de la console afin de pouvoir encoder un show ou une conduite, la modifier et la restituer.

Méthodes utilisées

  • Un questionnaire préparatoire sera prévu afin de s’assurer que les participant·e·s ont la base de connaissance nécessaire pour suivre la formation;
  • Les explications théoriques seront suivies d’exemples pratiques à réaliser par les participant·e·s; 
  • Des consoles seront mises à disposition des participant·e·s divisé·e·s en binomes;
  • Utilisation du vizualiser sur console via l’ordinateur des participant·e·s;
  • Projection sur grand écran de la vue console du formateur.

Programme

Les points suivants seront présentés et pratiqués sur les 3 jours :

  • Architecture du programme ;
  • Setup et fonctionnalités ;
  • Philosophie du programme, modes de programmation ;
  • Patch, trad et auto ;
  • Groupes et palettes  ;
  • Organisation d’une session de travail ;
  • Cues et cuestacks ;
  • Option de record, modes de sélections ;
  • Mise en application de l’apprentissage.

Public cible et pré-requis

Technicien·ne·s lumière, concepteur·rice·s lumière, régisseur·se·s lumière, pupitreur·rice·s et tout autre technicien·ne et créateur·rice de la culture, des arts et de l’événementiel, ayant des connaissances de base Chamsys en techniques de la lumière.

Matériel nécessaire: il est demandé d’apporter un ordinateur portable.

Adresse et horaires

Du mardi 24 au jeudi 26 septembre 2024, de 9h à 17h au Théâtre de Liège, place du Vingt-Août 16, 4000 Liège.

*Repas du midi non inclus, à apporter. Commodités à proximité.

Tarif

  • Le coût de la formation est pris en charge par le Fonds 304 pour les travailleur·euse·s actif·ve·s dans le secteur des arts de la scène (commission paritaire 304) en région wallonne ou bruxelloise, qui occupent actuellement un poste relevant de la CP 304 ou qui peuvent justifier de 30 jours de prestations auprès d’un ou plusieurs employeurs de la CP 304 ces 24 derniers mois. 
  • 270€ pour tout·e autre participant·e.