Laboratoire de manipulation de marionnettes

IFO asbl propose un workshop de manipulation de marionnettes, d’une durée de 5 jours, animé par Michel Villée et Noémie Vincart.

Objectif

Le premier objectif est de se forger une bonne base technique en termes de manipulation de marionnette portée. Pendant les premiers 5 jours, nous passerons en revue avec les participant·e·s les points techniques nécessaires pour aborder la manipulation telle que pratiquée au sein du collectif Une Tribu.
Dans un deuxième temps, le deuxième objectif sera d’aborder spécifiquement l’écriture marionnettique dans un théâtre muet. L’étude de ce langage se fera en parallèle avec une recherche spécifique à chaque participant·e qui aura l’occasion d’explorer son rapport personnel à ce langage et à la marionnette portée et ses propres désirs de représentation scénique.

Programme

Nous étudierons des modes de manipulations réalistes et non réalistes, et nous réaliserons un travail spécifique sur les questions du rythme, du regard, de l’espace. Nous apprendrons à appréhender l’objet, à le diriger, mais aussi à le suivre. A lui faire confiance et à découvrir ce qu’il raconte grâce à nous et aussi malgré nous. Ensuite nous aborderons le travail en association et en dissociation. Nous travaillerons aussi sur le passage de l’un à l’autre. Nous étudierons les éléments techniques qui permettent ces deux formes de manipulations. Dans le jeu en dissociation, nous expérimenterons aussi les interactions du·de la comédien·ne-manipulateur·rice avec sa propre marionnette. Ceux·celles qui n’en auraient pas et/ou ceux·celles qui désirent changer de marionnette au cours du travail pourront utiliser des marionnettes disponibles à cette l’occasion.

Pré-requis

Profil des participant·e·s : stage pour tou·te·s, comédien·ne·s ou autres artistes de scène désireux·ses de découvrir la pratique de la marionnette. Le stage est également ouvert aux plasticien·ne·s, scénographes, constructeur·rice·s, musicien·ne·s.

Adresse et horaires

5 journées complètes (30 heures), du lundi 11 au vendredi 15 novembre, de 10 à 17h, à l’Espace Zinneke, place Masui 13, 1000 Bruxelles

Langues du stage : français et anglais

Une pause d’une heure est prévue à midi, le repas n’est pas compris.

Tarif

  • Le prix de la formation est de 476€ par participant·e, matériel inclus.
  • Le Fonds 304 intervient à hauteur de 450€ pour les travailleur·euse·s actif·ve·s dans le secteur des arts de la scène (commission paritaire 304) en région wallonne ou bruxelloise, qui occupent actuellement un poste relevant de la CP 304 ou qui peuvent justifier de 30 jours de prestations auprès d’un ou plusieurs employeurs de la CP 304 francophone ces 24 derniers mois. Vous êtes dans les conditions? Votre intervention se limite donc à 26€.

La créature clownesque face au public

La Roseraie propose un stage autour du clown face au public d’une durée de 15 jours, animé par Vincent Rouche et Nathalie Rjewsky. Le clown: défi d’acteur, défi d’auteur. L’état d’écriture.

Objectif

L’essence du clown et la singularité de la personne sont intimement liées dans la recherche : il s’agit de révéler une parole, un espace de jeu où l’émotion et la sensation sont la matière première de la création.

Programme

En prenant la forme clownesque comme outil, ce stage propose d’amener l’acteur :

  • à reconnaître ce qui est et non ce qu’il voudrait qui soit,
  • à repérer ce qui le fait agir, à ouvrir l’imaginaire, à réveiller ses sens, à décloisonner les formes de son expression,
  • à le rendre disponible à lui-même, à renforcer son acuité, à fortifier ses intuitions, à reconquérir sa spontanéité,
  • à forger sa singularité en lui restituant la nature de ce qu’il produit, à développer le matériau de son jeu, à le mettre en forme,
  • à expérimenter de manière concrète le rapport qui s’installe entre le public et lui, et à découvrir les possibilités multiples de jeu que cela implique.

Pré-requis

Profil des participant·e·s : artistes de la scène, professionnel·le·s ou en formation, désirant s’engager dans un travail sur le clown par la méthode proposée par la Compagnie du Moment.

Adresse et horaires

15 journées complètes, du lundi 8 au jeudi 26 avril (sauf WE) de 10 à 18h, à La Roseraie, chaussée d’Alsemberg 1299, 1180 Bruxelles

Une pause d’une heure est prévue à midi, le repas n’est pas compris.

Tarif

  • Le prix de la formation est de 900€ par participant·e, matériaux inclus.
  • Le Fonds 304 intervient à hauteur de 550€ pour les travailleur·euse·s actif·ve·s dans le secteur des arts de la scène (commission paritaire 304) en région wallonne ou bruxelloise, qui occupent actuellement un poste relevant de la CP 304 ou qui peuvent justifier de 30 jours de prestations auprès d’un ou plusieurs employeurs de la CP 304 francophone ces 24 derniers mois. Vous êtes dans les conditions? Votre intervention se limite donc à 350€.

Workshop ‘Créer des masques pour la scène’

IFO asbl propose un laboratoire de création et d’expérimentation des techniques de fabrication, approche du jeu, processus de création et expérimentations autour de la voix et du son, et de la globalité de la silhouette-costume. D’une durée de 12 jours, il est animé par Loïc Nebreda qui sera assisté par Isis Hauben. Louis Régnier (son) et Eugénie Poste (costume) interviendront aussi pendant trois jours.

Objectif

Ce laboratoire de 12 jours vise à partager une expérience acquise au fil de nombreuses productions (vingt ans) et de permettre à chaque participant·e d’initier une création. Le temps sera partagé entre démonstrations techniques, recherche plastique, improvisations expérimentations sonores. Il est important de saisir ce qu’implique la création d’un masque notamment du point de vue du jeu de l’acteur·rice. L’idée est moins d’aboutir à un objet parfait que de repartir avec des clés pour avancer ensuite de manière autonome.

Il sera demandé à chacun·e d’arriver avec un projet, une vision et un ensemble de visuels de référence précis. Quelle que soit la direction que prendra votre recherche, elle devra s’appuyer d’une part sur une œuvre (une pièce, un roman, etc.) ou thème bien défini et d’autre part sur des observations faites dans la vie de tous les jours (visages, démarches, etc). Vous recevrez un document plus détaillé à ce sujet une fois votre inscription confirmée.

Attention : Un laboratoire de douze jours ne peut pas remplacer un cours d’anatomie, si votre projet vise un certain réalisme et que vous êtes grand.e débutant.e, il est indispensable de vous organiser en amont pour acquérir un minimum d’expérience en modelage.

La vision de Loïc Nebreda

« J’anime ces laboratoires de création pour partager mon expérience mais surtout pour encourager l’émergence de nouvelles formes de théâtre de masques. Chaque participant·e est invité·e à découvrir des techniques de fabrication mais surtout à plonger soi-même dans la globalité d’un processus de création : définition du projet, fabrication, rapport au corps à la métamorphose et au jeu. Les masques ne prennent finalement forme que dans l’imaginaire de chaque spectateur·rice pendant la représentation : tout le travail en amont consiste à préparer le support de ces projections, fictions en mouvement, différentes pour chacun·e dans le public. Les masques ne sont pas des accessoires décoratifs ou des parures de visage. Cette année, le workshop passe de 10 à 12 jours. Louis Régnier, créateur son, nous rejoindra les trois derniers jours pour élargir la recherche (expérimentations : sonorisation des actions, décalages de voix, etc) et Eugénie Poste, costumière, nous accompagnera également trois jours pour pousser une réflexion sur la globalité de la silhouette ».

Pré-requis

Profil des participant·e·s : artistes, pédagogues du spectacle vivant, performeur·se·s, plasticien·ne·s, technicien·ne·s…
Les fournitures spécifiques souhaitées par les participant·e·s (matières autres que celles proposées, mais aussi costume, chapeaux, perruque notamment) ne sont pas incluses. Un petit stock de perruques et de costumes est cependant mis à disposition pour la durée du laboratoire.

Adresse et horaires

12 journées complètes, du lundi 16 au samedi 28 septembre de 10 à 17h, à l’Espace Zinneke, place Masui 13, 1000 Bruxelles

Une pause d’une heure est prévue à midi, le repas n’est pas compris.

L’atelier reste ouvert jusque 19h.

Langues du stage : français et anglais.

Tarif

  • Le prix de la formation est de 900€ par participant·e, matériel inclus.
  • Le Fonds 304 intervient à hauteur de 550€ pour les travailleur·euse·s actif·ve·s dans le secteur des arts de la scène (commission paritaire 304) en région wallonne ou bruxelloise, qui occupent actuellement un poste relevant de la CP 304 ou qui peuvent justifier de 30 jours de prestations auprès d’un ou plusieurs employeurs de la CP 304 francophone ces 24 derniers mois. Vous êtes dans les conditions? Votre intervention se limite donc à 350€.

Laboratoire de maquettes intimes

IFO asbl propose un workshop, d’une durée de 5 jours, ayant pour but d’explorer « la  métaphore » comme la possibilité de transformer en symbolisant de manière inédite une expérience douloureuse. Il sera animé par Pablo Gershanik, comédien, metteur en scène, pédagogue théâtral. Diplômé de l’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq et du Master en Création Artistique, Université de Paris-Cité.

Objectif

Le workshop vise à fournir des outils professionnels aux personnes travaillant dans le domaine artistique de la représentation et de l’accompagnement socioculturel.
Dans une démarche de recherche et de création, un groupe de personnes travaille avec des outils des arts, et à partir d’une expérience vécue, pour créer un objet multimédia destiné à créer des liens entre histoire personnelle et sociale. Ce dispositif, créé par l’artiste argentin Pablo Gershanik, est né de l’intérêt d’aborder esthétiquement des expériences traumatisantes emblématiques pour une personne, une famille, une communauté. Le processus de « mise en page » a été proposé comme un outil de transposition de moments vécus par la société argentine, à travers la création de mécanismes esthétiques de médiation et de résilience face à une expérience de souffrance à la fois dans l’histoire personnelle et sociale.

Méthodes utilisées

Le Laboratoire de Maquettes Intimes dirigé par Pablo Gershanik est un dispositif de recherche et de création pour un groupe de « maquettistes » (personnes ayant vécu une expérience personnelle traumatisante ou emblématique) qui travailleront, au cours de quelques séances en équipe, sur trois aspects :

  • La représentation. L’équipe utilisera les outils du théâtre du mouvement (jeu expressif, théâtre d’objets) pour rechercher l’univers symbolique et métaphorique qui compose chaque modèle intime).
  • La mémoire. Composition et réalisation de maquettes. Chaque participant développera son travail de modélisation à partir de son expérience personnelle et de la narration qu’il en fait. Bien que chaque création puisse être purement individuelle, le projet cherche à générer des dialogues et des échanges où chaque modèle peut se nourrir du travail des autres participant·e·s. Les groupes de création réunissent des artistes, des personnes issues du champ thérapeutique, des personnes désireuses d’explorer le dispositif, des personnes ayant vécu un événement traumatique ou emblématique.
  • Le lien social. Interaction entre les participant·e·s pour la réflexion, la documentation et la présentation des maquettes au public.

Chaque participant·e s’engagera dans la création d’un dispositif Multimédia ou tridimensionnel (une maquette) . Ce travail de récit théâtral sera le résultat du travail de création et de transposition à partir d’un vécu personnel aussi bien que de l’interaction avec les propositions des autres participant·e·s. L’évaluation sera donnée par une réflexion collective autour du travail.

Pré-requis

Profil des participant·e·s : artistes, performeur·euse·s, technicien·ne·s, pédagogues du spectacle vivant, plasticien·ne·s travailleur·euse·s dans le domaine socioculturel…

Adresse et horaires

5 journées complètes, du lundi 3 au vendredi 7 juin, de 10 à 17h, à l’Espace Zinneke, place Masui 13, 1000 Bruxelles.

Une pause d’une heure est prévue à midi, le repas n’est pas compris.

Langues du stage : français, anglais, espagnol et italien.

Tarif

  • Le prix de la formation est de 500€ par participant·e, matériaux inclus.
  • Le Fonds 304 intervient à hauteur de 450€ pour les travailleur·euse·s actif·ve·s dans le secteur des arts de la scène (commission paritaire 304) en région wallonne ou bruxelloise, qui occupent actuellement un poste relevant de la CP 304 ou qui peuvent justifier de 30 jours de prestations auprès d’un ou plusieurs employeurs de la CP 304 francophone ces 24 derniers mois. Vous êtes dans les conditions? Votre intervention se limite donc à 50€.